L’extrémisme religieux en Asie centrale : réalité, chimère ou paravent ?

Combattants ouigours du MITA l’occasion d’une conférence internationale à Astana en juin dernier, les pays de la CEI ont discuté du rôle de la religion dans leurs pays, des menaces liées à l’extrémisme religieux et du renforcement de la collaboration régionale face à celles-ci. Si tous les pays de la CEI sont concernés de diverses manières par des reconfigurations identitaires profondes qui peuvent nourrir fondamentalismes et nationalismes, les Etats d’Asie centrale sont au cœur de ces enjeux. La fin de l’URSS en 1991 a débouché sur une profonde introspection culturelle et identitaire à la fois des populations et des gouvernements au sein de chacun des nouveaux Etats centre-asiatiques. Il y a bel et bien eu un renouveau de l’Islam en Asie centrale qui s’est nourri de facteurs endogènes propres à la culture musulmane de la région, ainsi que d’apports extérieurs issus d’autres régions du Dar ul Islam (Arabie Saoudite, Turquie Pakistan). Lire la suite